Envie de faire autre chose, mais quoi ?

#reconversiondesenseignants

Que ce soit un événement professionnel particulièrement pénible, ou une usure progressive, cette pensée revient de plus en plus souvent : “j’aimerais faire autre chose, mais quoi ?”

Vous parcourez les groupes d’enseignants en recherche d’idées de reconversion, un peu comme on feuillette un catalogue de destinations de vacances. Ce qui coince souvent, ce sont les finances…

Maintenant imaginez que vous ayez décidé de réaliser votre rêve : faire un grand voyage, pourquoi pas un tour du monde !

Eh bien vous seriez certainement capable de commencer à épargner, même trois ans avant. De prévoir vos destinations. De vous renseigner auprès d’autres voyageurs. Etc…

Vous auriez la volonté et la ténacité de vous préparer minutieusement, car vous auriez un but clair.

Pour une démission, une reconversion, ou un projet de mobilité, c’est la même chose. Tant qu’on reste dans le flou du “feuilletage de catalogue”, il y a de jolies photos, mais toujours un obstacle (pour ne pas dire un prétexte) qui nous fait renoncer.

A partir du moment où on est au clair avec son objectif, ça change tout.

Par objectif, j’entends : un changement concret, dans un domaine précis, dont on peut mesurer les résultats, un changement qui dépend de soi, réaliste, avec une date de réalisation.

Oui mais, c’est compliqué de se fixer un objectif, parce qu’on hésite. Je ne vous jette pas la pierre, j’ai hésité plus de dix ans. D’un côté il y a la sécurité, et puis quand même de chouettes moments avec les enfants (parfois :-). De l’autre, cette fatigue, ce poids du système, cette non-reconnaissance, ces tâches qui s’empilent et ces comportements pénibles…

Mais hésiter, c’est être dans un entre-deux inconfortable qui mobilise une partie de notre énergie, déjà qu’on n’en a pas de trop pour assurer le quotidien.

Les réponses sont en vous

Figurez-vous que les réponses aux questions que vous tournez sans relâche dans votre tête sont déjà en vous. Et que vous seul détenez vos propres réponses, même si vous croyez vivre la même chose que des milliers d’autres enseignantes comme vous.

Je vous propose de prendre de la hauteur pour mieux voir. De préciser la nature de votre envie de changement. De réallumer votre motivation et votre énergie. De redevenir actrice de vos choix malgé les pesanteurs du système.

En l’espace de 2 séances, mon offre “fixer le cap” vous permettra de clarifier votre envie de changement :

https://www.grandlargecoaching.com/plans-pricing

A très vite !

Je suis Noémie Gasser, j’ai 42 ans. Après 20 ans comme professeur des écoles, j’ai démissionné et j’accompagne aujourd’hui les enseignantes et les enseignants à vivre le changement et à trouver leur juste place professionnelle. Je propose différentes formules de coaching en fonction de votre objectif : vivre votre métier autrement, prévenir l’épuisement, retravailler après un burnout, ou construire votre projet de reconversion.

Je suis à votre disposition pour répondre à vos questions.
Noémie GASSER

Share This

Partager

Partager cet article avec vos amis !