Est-ce que j’ai bien fait mon travail ?

Bien-être au travail et sentiment du travail bien fait

D’après Yves Clot, psychologue du travail français (2010), le bien-être au travail est lié au sentiment du travail bien fait : Notion ” qui consiste, pour le salarié, à atteindre les buts qu’il s’est fixés ou qu’on lui a fixés, et à parvenir ainsi à un résultat qui est défendable à ses propres yeux.”

Le stress survient quand l’organisation n’a pas les moyens de faire face à l’exigence des salariés de faire un travail de qualité.

Une responsabilité partagée ?

Je vois deux axes de réflexion :

– pour l’organisation, ouvrir des espaces de dialogue autour de ces questions : qu’est-ce qu’un travail de qualité, de quelles ressources (temps, moyens matériels, compétences…) a-t-on besoin pour y parvenir sereinement.

L’organisation peut agir sur l’équilibre entre les buts qu’elle fixe et les ressources qu’elle met à disposition des salariés.

– pour le salarié : quelle est la part de ma subjectivité dans mon sentiment d’avoir fait ou non du bon travail ?

Autrement dit : à quel niveau je fixe la barre de ma propre exigence pour être satisfait de mon travail ?

Et si on lâchait le perfectionnisme ?

Etes-vous de celles / ceux pour qui ce qu’ils font n’est jamais assez bien ? Qui se mettent la pression pour viser l’excellence et la perfection ?

Le salarié peut se questionner sur sa propre conception du travail bien fait, qui s’est construire au fil de ses expériences et qui est étroitement liée à son estime de soi, à sa capacité de s’accepter et de s’aimer tel qu’il est.

Je suis à votre disposition pour répondre à vos questions.
Noémie GASSER

Share This

Partager

Partager cet article avec vos amis !